L'Intelligence Artificielle vous passionne ou vous intrigue ? Pour vous tenir au courant de l'actualité sur l'Intelligence Artificielle, voici 10 personnalités à suivre sur les réseaux sociaux.

Yann LeCun (Twitter : @ylecun ; G+ : Yann LeCun) : Professeur à l'Université de New York, le Français Yann LeCun n'est autre que le Directeur de Facebook AI Research (FAIR), le nouveau centre européen de recherche Facebook sur l'Intelligence Artificielle. Expert du machine learning et du deep learning sur lesquels il travaille depuis 30 ans et diplômé de l'ESIEE et de l'Université Pierre et Marie Curie, il s'est fait connaitre dès 1996 grâce au programme LeNet qui parvient à déchiffrer les codes postaux écrits à la main et devient alors Directeur de département aux laboratoires AT&T.

Rand Hindi (Twitter : @randhindi ; G+ : Rand Hindi) : Il n'a que 32 ans mais est déjà une valeur sûre dans le domaine de l'Intelligence Artificielle, et pour cause ! Parisien de naissance, Rand Hindi est le fondateur et CEO de la start-up Snips, qui se concentre sur l'utilisation quotidienne des Big Data. Membre du Conseil national du numérique depuis 2016 et distingué par la célèbre revue MIT Technology Review, Rand Hindi a par exemple créé l'application mobile Tranquilien, capable de prédire l'affluence dans les trains en Ile-de-France en croisant données et expériences utilisateurs. Pour lui, l'Intelligence Artificielle a un objectif simple : "Faire disparaître la technologie". Une devise audacieuse mais qui est devenue sa signature sur les réseaux sociaux comme Twitter.

Martin Ford (Twitter : @MFordFuture ; G+ : Martin Ford) : Un poète mathématicien, ce pourrait être son surnom. Célèbre pour avoir écrit plusieurs livres, dont le best-seller futuriste Rise of the Robots : Technology and the Threat of a Jobless Future, Martin Ford est également un informatitien de renom, passé par l'Université du Michigan et aujourd'hui à la tête d'une société de développement de logiciels dans la Silicon Valley. C'est un expert à suivre en matière de robots, d'Intelligence Artificielle et d'automatisation des tâches au travail.

Musk : "Si vous n'échouez pas, c'est que vous n'innovez pas assez"

Elon Musk (Twitter : @elonmusk ; G+ : Elon Musk) : A coup de punchlines bien senties, il s'est fait une place à part dans les médias. Mais ne vous y trompez pas, Elon Musk est un véritable phénomène. A 46 ans seulement et diplômé de l'Université de Pennsylvanie, il crée Paypal, SpaceX, une entreprise d'aérospatiale, en 2002 et prend surtout les commandes de Tesla Motors, un constructeur de voitures électriques, en 2008. Quel rapport avec l'Intelligence Artificielle, me direz-vous ? On y vient avec OpenAI en décembre 2015. Un centre sur l'Intelligence Artificielle à but non lucratif qu'il co-fonde pour, selon ses dires, "bénéficier à toute l'humanité". Ce centre regroupe actuellement une dizaine de start-ups dans ce domaine à San Francisco.

Andrew Ng (Twitter : @AndrewYNg ; G+ : Andrew Ng) : Encore un poids lourd dans le domaine de l'Intelligence Artificielle ! Un précurseur même qui a ainsi travaillé pour Google jusqu'en 2012 et lancé le projet d'apprentissage profond baptisé Google Brain. Diplômé de Berkeley en 2002 et professeur adjoint au Département sciences de l'informatique à l'Université de Stanford, il rejoint Baidu, le "Google chinois", en 2014 comme Directeur scientifique mais quitte ses fonctions en mars dernier. Spécialiste par conséquent de machine learning et de deep learning, Andrew Ng aime enseigner et partager les connaissances, d'où la création de Coursera en 2012, une entreprise proposant plus de 2 000 cours issues de prestigieuses écoles comme Yale ou, justement, Stanford.

L'Intelligence Artificielle en personne

Jeff Dean (Twitter : / ; G+ : Jeff Dean) : Actuellement chercheur principal chez Google, vous ne le trouverez, évidemment, nulle part ailleurs que sur Google +. Néanmoins, son influence dans le domaine de l'Intelligence Artificielle a tellement été évidente qu'il semblait inopportun de s'en priver. Derrière cette silhouette longiligne se cachent MapReduce, un patron d'architecture qui permet de manipuler un très grand nombre de données, Google Brain (qu'il a créé avec Andrew Ng) ou encore TensorFlow, un outil open source d'apprentissage automatique. Grand manitou des projets Google, il serait vraiment idiot de passer à côté même si le personnage se fait rare...

Carol Reiley (Twitter : @robot_md ; G+ : Carol Reiley) : En voilà une, dans un univers plutôt masculin, qui en pince pour les voitures autonomes ! Compagne d'Andrew Ng, Carol Reiley est ingénieur robotique et présidente de Drive.ai, une start-up qu'elle a elle-même lancée pour arriver à ses fins et développer, peut-être, l'Intelligence Artificelle qui conduira les automobiles de demain.

Bryan Johnson (Twitter : @bryan_johnson ; G+ : /) : Capital risqueur et entrepreneur américain, Bryan Johnson empoche 800 millions de dollars en 2013 après la vente de Braintree, une start-up qui développe un système de paiment en ligne, à PayPal, alors filiale d'eBay. Depuis, ce Mormon est devenu philanthrope et a décidé de mettre l'Intelligence Artificielle au service de l'humanité. Comment ? En créant Kernel en 2016 avec l'ambition de construire un dispositif implantable pour améliorer la fonction cérébrale chez l'être humain et, à long terme, améliorer sa qualité de vie.

Matthew Zeiler (Twitter : @mattzeiler ; G+ : /) : Avec sa compagnie Clarifai, il s'est consacré à la reconnaisance d'images et de vidéos en créant une plate-forme prévue à cet effet. Son raisonnement est finalement très simple : une Intelligence Artificielle sera capable d'interagir dans le monde réel à condition qu'elle puisse d'abord l'observer.

Sebastian Thrun (Twitter : @SebastianThrun ; G+ : Sebastian Thrun) : Encore un ponte de l'Intelligence Artificielle professeur à l'Université de Stanford ! Né à Solingen et Allemand de naissance, Sebastian Thrun est le président et fondateur d'Udacity, une entreprise spécialisée dans les recherches sur la voiture autonome. Vainqueur du DARPA Grand Challenge en 2005 avec le robot autonome Stanley, il est aussi l'un des co-développeurs de Google Street View. Ses théories sur la robotique probabiliste sont aujourd'hui des références en la matière.


blog comments powered by Disqus