Quelle Intelligence Artificielle et pour quoi faire ? Voilà deux questions essentielles qui sont ressorties récemment après que Google a fait étalage de sa puissance en termes d'IA lors de sa conférence Google I/O 2018. Prédiction, langage automatisé, traitement d'images, Google Duplex, les équipes de Google AI, nouveau nom au passage de l'ancienne entité Google Research, ont bien travaillé ! Impressionnante, cette Intelligence Artificielle pose forcément question, encore et toujours au niveau de l'éthique.

Ne nous le cachons pas, nous avons nous-mêmes été bluffés dans un premier temps par les annonces de Google en matière d'Intelligence Artificielle lors de sa conférence Google I/O 2018. C'était entre le 8 et le 10 mai dernier à Mountain View. Dans le berçeau de Google. Le discours oratoire, la présence et la personnalité de Sundar Pichai, patron du géant américain depuis trois ans, les démonstrations en direct, bluffantes et visibles désormais dans le monde entier, avaient tout pour faire germer des rires dans l'assistance, voire parfois des cris d'exaltation.

Google roi du machine learning

Les plus impressionnants d'entre eux furent sûement à l'apparition de Google Duplex sur l'écran géant du Shoreline Amphitheatre. Tout le monde a depuis vu et revu cette démonstration. Objectivement impressionnante, épatante, effarante. Les superlatifs manquent presque pour la qualifier. Une Intelligence Artificielle qui, après des heures et des heures d'apprentissage et de machine learning dans un circuit fermé (il y a des limites à tout), peut prendre à votre demande un rendez-vous chez le coiffeur ou réserver un restaurant. Vous sollicitez donc Google Duplex, votre nouvel assistant accepte sa mission, prend une voix et une intonation d'humain pour appeler votre coiffeur ou votre restaurateur préféré ! Il fait même "semblant" de réfléchir après que le coiffeur lui propose le choix entre deux horaires. Saisissant de réalite ! Encore un superlatif. Si vous ne l'avez pas encore vu, regardez donc cette vidéo qui a déjà 500 000 vues. Des dizaines d'autres tournent déjà sur le sujet pour montrer la toute puissance de Google en matière d'IA.

Pour poursuivre avec les réjouissances, Google va bientôt écrire vos mails pour vous, peut-être même mieux que vous et votre style rudimentaire. Vous avez un message à envoyer à votre meilleur(e) ami(e), la messagerie Gmail vous offrira bientôt de la prédiction. Vous aurez à peine débuté votre mail et écrit votre première phrase que Google vous aura proposé des prédictions personnalisées pour bien la terminer. Vous aurez aussi dans la poche un véritable assistant photo dès lors que vous utiliserez Google Photos. Recolorisation parfaite des images en noir et blanc en quelques secondes quand vous n'imaginiez même pas le faire avec Photoshop, changement de fond automatique, ou du moins à la demande, et tant d'autres choses.

L'Intelligence Artificielle est entrée dans une nouvelle ère chez Google et ce n'est pas pour rien que Google Research a été dans le même temps rebaptisé Google AI. Attendez-vous prochainement à de nouvelles évolutions marquantes tant Google risque de concentrer ses forces là où il dispose d'un réel temps d'avance sur ses concurrents (Facebook, Microsoft...) et un niveau d'excellence avéré.

Google AI, pour quelle utilisation finale ?

En attendant que toutes ces évolutions arrivent dans notre vie quotidienne, il conviendrait tout de même de pousser la réflexion un peu plus loin et de se poser quelques bonnes questions. Si beau ou belle soit l'emballage, la technique ou encore la technologie, comment Google arrive-t-il un tel niveau, que compte-t-il faire de ses applications, qui pourrait les utiliser et quel pourrait en être leur usage ? Après l'emballement médiatique lors de la présentation de ces dernières avancées, Google a entendu s'élever des voix discordantes, loin d'être en admiration devant de tels procédés. Pouvons-nous ainsi tempérer les ardeurs pour des raisons éthiques quand bien même les progrès sont si flagrants ?

Pour réaliser tous ses progrès en Intelligence Artificielle, Google a besoin de beaucoup de données personnelles. (DR)

D'abord, imaginons Google Duplex aux mains de sociétés commerciales, qui auraient comme intérêt évident pour des raisons de productivité de prospecter avec un tel outil. Economie de charges (salariales), prospection et relances automatiques, vitesse, les atouts seraient nombreux. Pas sûr en revanche que le salarié de l'entreprise, le consommateur ou le prospect à l'autre bout du téléphone le vivrait de la même façon. La firme de Mountain View a cependant déjà confirmé que les personnes aux prises au téléphone avec Google Duplex étaient et seraient averties au préalable.

Google AI, projet Maven, quelle éthique pour l'Intelligence Artificielle ?

Ensuite, comment comprendre le fonctionnement de "smart compose", le nouveau service de prédiction proposé par Gmail, sans penser que le géant américain a entraîné ses machines en scrutant tous nos emails, en y analysant leur contenu, en détectant les récurrences, ou les personnes à qui ce contenu était destiné ? C'est bien entendu aujourd'hui impossible. Dès lors que vous entrez dans la galaxie Google, vous laissez en contre-partie la porte grande ouverte à la filliale d'Alphabet pour qu'elle trouve chez vous ces fameuses données vitales à une Intelligence Artificielle et à son apprentissage. La plupart d'entre nous, aujourd'hui bien informée, le fait délibérément. Mais sommes-nous réellement conscients, dans notre grande majorité, de l'étendue des dégâts ?

Enfin, il y a ces récents événements qui font tâche au beau milieu de ces annonces. Quelques nuages qui viennent agrémenter un ciel que Google voulait le plus bleu possible. Ces événements, ce sont ces employés qui ont tout bonnement décidé de démissionner pour protester contre le projet Maven. Un projet militaire. Oui, militaire, vous avez bien entendu. La société qui propose l'un des moteurs de recherche les plus ludiques du marché pour toute votre petite famille fait aussi dans la cyber-défense. Ou presque. Mais qu'est-ce que c'est exactement le projet Maven ? C'est un contrat avec le Pentagone pour équiper des drones de reconnaissance d'une... Intelligence Artificielle ! Souhaitons-nous vraiment que nos données personnelles puissent éventuellement servir à de telles finalités ? Ce serait une autre question à laquelle nous pourrions tenter d'apporter une réponse.


blog comments powered by Disqus